Symptômes

 10 avril 2015 par  webmestre
popularité : 15%

Premiers signes

Vous ressentez une gène parfois très douloureuse à la lumière qui conduit à une photophobie (crainte de la lumière) et au besoin impérieux de porter des lunettes filtrantes.
Vous voyez dans le brouillard, des halos autour des lampes ou des phares, des mouches volantes ou de corps flottants dans le champ de vision.
Votre œil est parfois rouge et douloureux. Mais il peut aussi être normal. Votre pupille peut être contractée en permanence (myosis).

À un stade plus avancé de la maladie

Vous ressentez une gène douloureuse à la lumière. Votre oeil peut être douloureux (mais pas obligatoirement).
Vous voyez moins bien. Les images peuvent être déformées. La vision des couleurs peut se modifier. La vision nocturne disparaît.
L’acuité visuelle baisse. Le champ visuel peut être atteint.
Votre œil est souvent rouge et douloureux. La pupille est contractée (en myosis) et peut être déformée.
Un dépôt peut se former à la base de l’iris (hypopion).
L’iris peut changer de couleur (il pâlit ou de vert il devient bleu).

Attention !

L’uvéite postérieure ne modifie pas l’aspect de l’œil.
Elle est rarement douloureuse.
Les troubles visuels sont les seuls signaux d’alerte.

Chez l’enfant

L’uvéite est souvent asymptotique (sans signe extérieur).
C’est l’attitude de l’enfant qui doit alerter :

  • il craint la lumière ;
  • il regarde la télévision de biais ;
  • il devient maladroit, refuse de faire du sport, tombe souvent parce qu’il ne voit plus les reliefs.

À noter

Les symptômes oculaires peuvent s’accompagner d’autres troubles :

  • douleurs articulaires ;
  • troubles digestifs ;
  • problèmes respiratoires qu’il faut signaler à l’ophtalmologiste.

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

>>

<<

Novembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123